Préparatifs de voyage : le Sri Lanka avec bébé

Me voilà à nouveau dans les préparatifs d’une nouvelle aventure pour ma petite famille… et là je dois dire que le Sri Lanka m’a demandé un peu plus de temps de préparation que je ne l’imaginais. Mon amoureux avait très envie de retourner en Asie, et je suis tombée sur un livre, une histoire autour de la cueillette du thé, et j’ai découvert un pays riche par son histoire, sa culture, ses paysages. Ce voyage sera aussi un moyen  de sortir de ma zone de confort. J’en avais bien besoin de ce projet de voyage, je dois vous avouer que 2017 a été une année difficile malgré les voyages que nous avons eu la chance de faire.

Le Sri Lanka pour moi c’est des bouddhas géants, des plages paradisiaques, des montagnes mystérieuses, un pèlerinage commun à 4 religions, des animaux sauvages, des épices, de la cannelle. Mon esprit s’emballe et j’imagine déjà les senteurs de ce pays et le sourire de ses habitants. Autrefois appelé Ceylan, surnommée également l’île aux Papillons, son histoire me fascine déjà.

Le Sri Lanka en quelques mots

Le Sri Lanka est une île qui se situe dans l’océan Indien, au sud-est de l’Inde. Sa capitale est Colombo, et elle possède deux langues officielles, le Tamoul et le Cinghalais, du noms de ses deux principales ethnies. Le pays possède un climat équatorial avec deux périodes de mousson, dans des régions différentes de l’île. C’est pour cette raison que nous y seront en mars pour la saison sèche.

Il nous faudra environ 12 heures d’avion, avec une escale à Amsterdam pour rejoindre l’aéroport international de Colombo. Le décalage horaire est de 4h30 avec la France.

Formalités administratives

Outre les passeports (ça y est Petit Pois a son premier passeport!!!), il nous a fallu faire une demande d’ETA, c’est l’équivalent d’un visa. L’ETA se demande sur internet, mais apparement peut le faire à l’aéroport si nécessaire (par contre on perd du temps et c’est plus cher!). Il vous en coutera 35 dollars sur internet. Il nous restera un formulaire d’entrée à compléter dans l’avion et tout sera en règle pour notre entrée au Sri Lanka. Pour plus d’informations pratiques, je vous oriente vers un super blog Tongs et Sri Lanka, vous y trouverez toutes les informations dont vous avez besoin!

Notre itinéraire

C’est la première fois que nous partons dans un pays sans visiter sa capitale, mais il nous a fallu faire des choix, et Colombo n’a pas été notre priorité. Nous passons 3 nuits à notre arrivée à Negombo, non loin de l’aéroport et près de la mer pour nous remettre du décalage horaire et afin que Petit Pois, qui aura 22 mois, s’acclimate.

Pour les trajets, hormis un petit trajet en train de Kandy à Nuwara Eliya, nous avons fait appel à un chauffeur-guide privé, pour des raisons de praticité avec bébé. La conduite au Sri Lanka nous parait trop difficile et pour être sûre d’avoir un siège auto, j’ai préféré trouver un chauffeur. Les tarifs tout inclus sont tout a fait raisonnables, 58 euros par jour tout compris, et le chauffeur peut nous faire découvrir des lieux auxquels nous n’aurions pas pensé. Pour information, la moyenne des tarifs des guides-chauffeurs au Sri Lanka est entre 50 et 70 euros par jour, et sont compris : la voiture bien sûr, l’assurance, l’essence, l’hébergement et les repas du chauffeur. Après m’être renseigné, il est d’usage de laisser un pourboire au chauffeur, c’est donc à prévoir en plus dans votre budget.

Sur le trajet retour vers l’aéroport nous avons prévu de passer par Bentota et son sanctuaire pour tortues marines. Petit Pois est un fan absolu de tortues et j’espère que cette visite lui fera plaisir.

Mon engagement éthique

Je ne voulais pas partir au Sri Lanka et favoriser un tourisme qui ne serait pas en accord avec mes principes. J’avais envie d’un voyage plus écologique et plus engagé éthiquement. J’ai donc fait mon maximum pour réserver dans des hôtels préservant l’environnement. Je refuse de participer à des activités telles que l’observation des baleines (sa pratique au Sri Lanka ne préserve pas ces mammifères), ou les balades à dos d’éléphant. Il est important de savoir dans quelles conditions les éléphants sont élevés et vivent pour satisfaire les demandes des touristes. Ils sont arrachés à leur mère, maltraités toute leur vie et brisés psychologiquement.

Pour me guider dans ces choix éthiques, j’ai consulter bien sur internet mais j’ai aussi acheté un petit guide, le guide Tao, qui est plein de bonnes adresses et de bons conseils.

P1050810

Et côté santé

J’ai fait appel à notre médecin traitant pour définir ce qu’il fallait emporter et sur les éventuelles vaccins à faire. Elle n’a pas jugé nécessaire de nous faire vacciner contre l’hépatite A pour un court séjour, mais nous le conseil si nous décidons de voyager en Asie plus souvent. Le Sri Lanka est déclaré libéré du paludisme depuis 2016, un soucis en moins! Toutefois le moustique tigre véhicule la dengue, donc quelques précautions sont à prendre. Sur ses conseils nous avons dans notre trousse à pharmacie pour bébé et pour nous :

  • un anti-diarrhéique
  • un antispasmodique
  • un anti-vomitif
  • un antibiotique à large spectre
  • du paracetamol

Nous avons acheté des anti-moustiques protection tropical, pour le corps et les vêtements également, qui tient sur plusieurs machines. Une prise anti-moustique (toujours protection tropical) et une moustiquaire imprégnée pour bébé pour la nuit sont également dans nos valises. Une petite astuce que j’ai trouvé sur internet, avoir un rouleau de gros scotch au cas ou la moustiquaire serait trouée.

Mes peurs

Je suis toujours une maman angoissée, le challenge dans ce voyage est là, profiter de l’aventure sans me laissé submerger par la peur. Je me suis renseignée au maximum sur les précautions d’hygiène à prendre pour ne pas être malade. Le cas du petit garçon décédé suite à une morsure d’un chien infecté par la rage au Sri Lanka m’a un peu inquiété je l’avoue. Nous allons tout bien sûr éviter les chiens errants et en cas de morsures ou même d’égratignure par un chien, mais aussi par un singe, c’est direction le médecin immédiatement. Pour me rassurer, j’ai fait une liste des hôpitaux et médecins à proximité de nos hébergements. On ne peut pas tout contrôler c’est vrai, il faut tout simplement l’accepter et ne gérer les problèmes que s’ils surviennent. C’est ma résolution 2018, le lâcher prise! Toutefois je trouve qu’il est important d’être bien informé avant de partir, afin de rendre justement ce lâcher prise possible.

Je vous ferai suivre jour après jour notre aventure sur Instagram et Facebook, en photos comme en stories, et j’espère revenir avec une foule de choses à vous raconter pour vous faire aussi voyager avec nous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s