Il a 1 an

Ça y est, notre Petit Pois à 1 an, il vient de souffler sa première bougie, de manger son premier gâteau d’anniversaire. C’est l’occasion de faire un bilan de cette première année de vie à trois, et ce bilan n’est pas tout rose, il est tout en nuance, il nous ressemble.

« Il y a un an mon bébé tu naissais, je t’expulsais de mon ventre (oui c’est réellement comme ça que je l’ai vécu), tu prenais ton premier souffle et puis plus rien… Il y a un an ton père et moi t’avons cru mort. Tu es revenu à la vie, mais cette expérience a marqué notre histoire à jamais. Puis ont suivi la panique des premiers jours et des premières nuits a surveiller sans cesse que tu respirais et à supporter tes cris de désespoir quand tu n’arrivais pas à prendre le sein. Ensuite les premiers mois, pour moi ils restent brumeux, un enchainement de tétées, de siestes entre-coupés, de couches pleines et de repas avalés avec toi en écharpe. Tu ne supportais pas un seul instant d’être seul, et malgré tout ce qu’on a pu nous dire nous avons choisi de te rassurer et de tenir le coup comme ça jusqu’à ce que tu sois mieux. J’ai refusé de te laisser pleurer seule dans ta chambre car ce n’était pas ce que moi je ressentais de bon pour toi, ce que les autres en pense je m’en fous totalement. D’ailleurs toutes ces phrases assassinent parlent plus d’eux que de nous. Mon amour t’es acquis pour toujours et je serai toujours de ton côté mon bébé.

Après ces premiers mois j’ai du reprendre le travail et tout s’est compliqué. Ce n’était pas facile tous les jours seule à la maison avec toi, mais la reprise du travail m’a complètement assommé. Je me suis sentie perdue comme jamais, ne sachant plus vraiment où était ma place, courant dans tous les sens et me perdant moi. La dépression n’était pas loin et dans ces moments là j’ai eu du mal a trouver du soutien. Ton papa était très inquiet car mon état se détériorait et ma santé aussi. Dans ces moments là j’aurais aimé du soutien plutôt que des « arrête d’allaiter », alors que pour moi l’allaitement restait notre bulle à nous où on se retrouvait malgré tout. Quand j’étais mal tu passais tes journées à crier et tes nuits collées à moi. Il a fallu que je prenne du temps pour moi pour aller mieux pour retrouver des jours meilleurs. Et comment oublier les maladies et les poussées dentaires (5 dents sorties en un weekend, on s’est souviendra!) qui nous ont offertes de fantastiques moments de bonheur! (c’est de l’humour). Des moments de bonheur (des vrais hein!) on en a eu à la pelle, tes rires aux éclats, tes bisous, les jeux tous les trois, les câlins du matin dans le lit.

Pendant cette année tu as appris à ramper, faire du 4 pattes, te mettre debout, marcher (mais pas encore tout seul), grimper, danser avec les index en l’air en remuant tes petites fesses, tu fouilles partout dans la maison, tu démontes tout (surtout les plaintes de la cuisine!), tu montres tout du doigt pour qu’on t’explique. Et tu parles! Tu dis maman, papa, tata, non (oh oui tu sais très bien le dire), attend, caca et dodo. Pour moi tout ce que tu fais est un prodige!

Je n’en reviens toujours pas que ta première année soit déjà passée, on a eu des moments durs et des instants magiques. Même si je commence juste à sortir la tête de l’eau, je ne pourrai pas vivre sans toi, c’est comme si tu avais toujours été là. »

 

6 thoughts on “Il a 1 an

  1. Ma chère Didi, ces souvenirs font de toi une maman exceptionnelle. Tu ressens, tu donnes, tu es toi. C’est de cela dont ton bébé à besoin : de toi et de ton amour. Et c’est ce que tu as fait tout au long de cette année.
    Bravo et pleins de beaux moments à vivre encore.

    Aimé par 1 personne

  2. Très bel article une fois de plus.
    Petit pois a eu une naissance compliquée donc forcément ça s’est ressenti ses premiers mois de vie par ces pleurs et tu as bien fait d’écouter avant tout ton instinct de maman et de le réconforter, de le garder près de toi! Ceux qui jugent ne font pas forcément mieux 🙄
    Super le cadre, j’adore 👍🏼… il n’est pas en retard dis donc et discute déjà très bien.
    Profitez ensemble tous les 3 car ces instants de bonheur entre coupés de complications ( Oui sinon ça serait pas drôle la vie 😒😅) passent très vite.
    Carpe diem

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s